Mighty Morphin Power Rangers

0
Genre: Beat-them-All
Développeur: Natsume
Éditeur: Bandai
Date de sortie: 1994
Nombre de joueurs: 1
Note générale

Power Rangers est une série américaine s’inspirant des Sentai (Bioman) japonais… Succès dès la première saison, ce qui devait arriver arriva, des centaines de produits dérivés ont vu le jour dont des adaptations en jeux vidéo.

 

MIghty Morphin Power Rangers n’est donc pas un jeu créé de toute pièce pour le jeu vidéo. Et malheureusement, des licences exploités par le domaine du jeux vidéo, nous en connaissent beaucoup et… Ils ne sont généralement pas connu pour leur qualité.

Compte tenu de mon age à l’époque, le seul intérêt que j’avais pour Les Power Rangers se limitait à: « Putain encore eux… ». Par contre, c’est bien à cause (grâce?) de mon cousin chez qui j’allais de temps en temps, que j’ai découvert ce jeu…

La Super Nintendo ne manque pas de Beat-em-All. Il y en a de très bon, certains sont d’ailleurs testés sur notre site, mais adapter Power Rangers dans un autre style qu’un Beat-em-All aurait été est et a été débile. N’étant pas un expert du style, je vais me contenter de suivre les règles basique pour faire un bon Beat…

 

 

Histoire

Rita Repulsa, sorcière intergalactique vieille de 11000ans souhaite détruire la terre afin de se venger de Zordon (le maître des Power Rangers) suite à son emprisonnement. Ce sont donc nos jeunes et beaux combattants de la justice qui vont devoir l’arrêter !

 

Cette vile sorcière enverra des monstres un peu partout dans la ville (New York I guess…) ce qui constituera chaque niveau du jeu. C’est donc largement suffisant pour justifier le carnage à suivre !

 

 

Graphisme

Un des gros point fort du jeu : le game design respecte très bien la série. Malgré le fait que le jeu possède de gros sprites, l’animation des personnages principaux est plutôt soigné, rendant les déplacements bien sympathique à voir. De plus nos héros sont plutôt cool ! sauf Billy (mais ce n’est pas de sa faute, il est né comme ça).

Boobs

En ce qui concerne les patrouilleurs (troupe de Rita Repulsa), leur sprite est répétitif mais cela est dut à la série. Présents dans tous les épisodes, ils le seront eux aussi sous la forme de différentes couleurs plus ou moins explicite de leur force et type d’attaque. Petite anecdote, quand un sbire est éliminé, il disparaît dans une espèce de poussière afin de suivre la logique de l’histoire originale expliquant que ceci sont créés à base d’argile. (donc pas de père de famille dans le lot, ouf !)

Si, ce mec est un ranger

Pour ce qui est de l’environnement, rien de transcendant. Ce n’est ni moche, ni beau. Pas de parallax révolutionnaire, le jeu se jouant sur une ligne droite, donc pas de déplacement en profondeur, le fond manque de vie vu que très peu de perspectives y sont présentes.
Les boss sont eux très bien réussi ! Et j’ai même envie de dire qu’ils sont carrément mieux que leur design originaux en papier mâché. Les animations ne sont pas exceptionnelles mais respectables.

 

 

Gameplay

Mighty Morphin Power Rangers étant clairement un Beat-em-All, le jeu ne se prive cependant pas de nous offrir des phases de plates-formes. Sauter d’un échafauds à l’autre, nager dans les égouts entre les hélices meurtrière… Cette variation de gameplay permet de ne pas nous ennuyer ! Et tant mieux car c’est loin d’être de trop !
Se rajoutant à ça, chaque niveau se divise en deux parties : La première phase, nettoyage des sbires sans revêtir le costume coloré de ranger, puis vient la rencontre avec le boss du niveau à mi-chemin ! Petite danse de transformation et hop ! Nous voilà Un Ranger !

Trololooo

Chaque ranger possède son arme. Si la plus part ne sont qu’une différence visuelle, même puissance, même vitesse, seulement Kimberly bénéficie d’un petit plus : l’arc laser, permettant d’attaquer à distance. Et Billy d’un régime…

Concernant les combos, ils sont assez limités. Cependant, en tant que rangers, les possibilités de mouvements deviennent assez intéressantes ! Pour faire simple, voici la liste des mouvements disponibles :

– Salto arrière (deux fois bouton de saut)
– Projection haute (Pad haut pendant une choppe)
– Projection basse (Pad bas pendant une choppe)
– Éclatement de la rate (Pad bas pendant une choppe)
– Projection à la volée (en sautant sur un sbire, au corps à corps Avant + Y)
– Dégommage de la face (en sautant sur un sbire, arrière + Y)
– Attaque puissante (Pad haut + Y)
– Saut mural (B sur un mur apres un saut)
– S’accrocher aux barre (Pad haut, puis pad haut pour escalader)
– Super attaque (Bouton X)

Combattre les boss ne représente pas de réel défi, faciles et plutôt prévisibles dans leur pattern.
Mais ce n’est pas fini ! Que seraient les Power Rangers sans leur Megazord !
A partir du niveau 6, le jeu se transforme en versus fighting ! Incarnant le Megazord, le joueur doit bouter les aliens loin de la terre !

Fabulous !

Sans réelles techniques à la Street Fighter, les attaques se basent sur les directions haut milieu et bas. Dynamique pour des robots, une attaque spéciale peut être lance à tout moment. Sa puissance et sa forme change selon le taux de charge de la barre de puissance (chargement automatique).

Malgré les graphismes moyen, on ressent l’action !

Pour ma part, je trouve cette manière de conclure le jeu très intelligente ! Le boss final est un combat assez difficile (ça choque au début !) mais qui étrangement devient passionnant.
On notera également l’impossibilité de jouer à deux, sauf en utilisant des codes et uniquement dans le mode combat.
Les musiques

Je ne saurai dire si toutes les musiques sont tirées de la série, mais en tout cas elles dépotent ! De l’écran titre jusqu’au boss de fin, elles motivent et nous permet de nous mettre facilement dans la peau des Rangers. Toutes basées sur des rythmiques rock, elles s’adaptent parfaitement à l’environnement. (écoutez les, vraiment !) Les bruitages ont également eu droit à un soin particulier.

Yeah yeah yeah !

 

68%
Bon jeu

Mighty Morphin Power Rangers

En tant qu'adaptation de série, Mighty Morphin Power Rangers est un de ces rare jeux à satisfaire les désirs des fans ! les monstres, les musiques, les héros, tout y est fidèle ! En tant que Beat-em-All par contre, c'est vraiment le minimum syndical. Fort heureusement, les phases de plates-formes et la conclusion sous forme de jeu de combat relève très bien le niveau général. Destiné a un publique jeune, le jeu est vraiment facile...
Sur Super Nintendo est sorti dans le même style une adaptation du film Mighty Morphin Power Rangers - The Movie, ainsi que deux spin off, Mighty Morphin Power Rangers - The Fighting Edition et Power Rangers Zeo - Battle Racers.

  • Graphisme
  • Musique/son
  • Jouabilité
  • Scénario
  • Durée de vie

Poster un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.